Y’a pas que de la merde à la télé !

il-etait-une-seconde-fois-27668-poster

En deux mois de confinement, je suppose que pas mal d’entre vous ont saigné un bon nombre de séries télé, jusqu’à peut-être tomber en panne d’inspiration et se retrouver à s’abrutir 2 heures par jour devant BFMTV. Ça tombe bien, tonton Antoine est là pour vous aider à vous refaire un stock de séries originales que j’adore et qui n’ont pas forcément toutes encore réussi à atteindre le grand public~

Il était une seconde fois (ArteNetflix) : En plus de son superbe casting et son érotisme déroutant, cette série nous propose un voyage unique dans une relation amoureuse moderne entre ambivalence et refus de se perdre. Guillaume Nicloux a su tiré profit du format télévision pour proposer une réalisation cassant les codes du grand écran. Je suis bluffé !

Pose (FX Networks) : En tant que fanboy absolu de Ryan Murphy, je trouve que Pose est son œuvre la plus aboutie. Cette série réussit l’exploit d’amener le sujet de la discrimination envers la communauté trans et gay et de l’épidémie de VIH qui la frappait de plein fouet dans les années 80 sous un angle jovial et spectaculaire en nous présentant les différentes maisons se regroupant autour de la tradition des bals de Vogue à New York. La saison 1 est disponible sur Netflix US si vous avez un VPN, sinon il faudra un peu ruser :p Vous pouvez aussi vous rabattre sur The Politician (Netflix) ou sur American Horror Story (FX), 8 saisons disponible sur Netflix pour commencer à rentrer dans le fabuleux univers de Ryan Murphy.

Vernon Subutex (Canal+) : Superbe adaptation des romans best-seller de Virginie Despentes avec Romain Duris au casting. Une plongée tout en nostalgie dans un souvenir de l’univers Rock ‘N’ Roll d’un ancien disquaire n’arrivant pas à s’intégrer dans la société parisienne moderne, le tout agrémenté d’une BO à couper le souffle.

Shameless US (Showtime) : Bienvenue dans la famille Gallagher qui vous fera découvrir le quotidien d’une Amérique pauvre dont il est presque impossible de se tirer. La série ne s’est jamais essoufflée en 10 saisons et continue d’explorer les personnalités complexes de ses personnages titubants entre leurs addictions et la soif de s’en sortir (sauf pour Frank x)). 6 saisons disponibles sur Canal VOD.

Insatiable (Netflix): Alors pour celle-là, j’ai du mal à dire pourquoi j’ai autant kiffé x) Elle rentre dans le stéréotype de la production télé américaine avec un scénario hyper rythmé et des retournements de situations improbables à tous les épisodes. Les personnages à première vue clichés sont en fait délicieusement satyriques et la violence de certaines scènes est juste jouissive. Bonne chance pour réussir à ne pas laisser l’épisode suivant se lancer tout seul !

Je pourrais facilement doubler voir tripler la taille de cette liste, mais je vais en rester là pour le moment, ça fait déjà beaucoup !

Ashitaba 32 DDL LEL

Ashitaba 33 DDL LEL

Ashitaba 34 DDL LEL

Happy Negative Marriage 20 DDL LEL

Megami no Sprinter 10 DDL LEL

Puppy Lovers 43 DDL LEL

Puppy Lovers 44 DDL LEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s