Tatoue-moi sur tes seins ♪

Tout ce qui touche au corps et la sexualité m’intéresse. J’ai beau m’y connaître beaucoup moins que Chris Navarro dans Inkmaster, je ne peux m’empêcher de vous parler du tatouage ! Longtemps un symbole d’appartenance, plus récemment un signe d’émancipation contestataire, le tatouage s’est aujourd’hui démocratisé en tant qu’accessoire de mode, capable de témoigner en un coup d’œil de la personnalité de celui qui le porte.

Le tatouage est-il sexy, vulgaire, provocateur, artistique ? Ces à priori varient grandement en fonction de votre culture, votre histoire, votre éducation. Gardons en tête que ce dessin apposé sur le corps peut renvoyer une image très différente en fonction de qui le regarde.

A visée purement cosmétique, il en va sans dire que le tatouage peut être beau, même très beau. Soulignant les courbes du corps ou faisant diversion quand la beauté du corps ne saute pas aux yeux de son locataire ou des autres, se faire tatouer fait bien souvent gagner des points de « sexytude ». Personnellement, je rattache plus mon idéal de beauté à la pureté d’une Vénus de Boticelli ou encore d’une Rui Tachibana si on veut parler manga. La présence d’un artifice sur la peau, quel qu’il soit (tatouages, maquillage, piercings…), sans pour autant forcément me déplaire, s’éloigne de cet idéal.

La peau est pour moi l’organe le plus sensuel du corps. Faire l’amour c’est avant tout accepter et apprécier que le regard de l’autre parcoure le moindre recoin de peau que l’on possède. Un tatouage focalise nécessairement l’attention de l’autre, au risque de créer une barrière à la mise à nu véritable, celle où l’on se laisse vulnérable à l’autre.

A visée symbolique maintenant, le tatouage permet d’engraver des évènements de vie marquants sur notre corps, sanctuarisant à jamais leur mémoire. Faut-il encore être certain de qui l’on est, d’où on veut aller et d’avec qui on veut y aller pour concilier avec harmonie son futur et son passé. En attendant cette maturité, de plus en plus dure à atteindre quand on est jeune de nos jours, rien de mal à vouloir rester encore un peu plus longtemps une page blanche :p

Ashitaba 39 DDL LEL

Ashitaba 40 DDL LEL

Hare-Kon 106 DDL LEL

Hare-Kon 107 DDL LEL

Sundome 41 DDL LEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s